Écoutez voir, lettre aux parents, aux élus…


En prépublication la Quatrième de couverture

Lettre aux enfants  s’adressait aux jeunes et au-delà à l’enfant que nous sommes tous à certains moments de la journée, en réaction à certaines émotions, sous certaines conditions d’impuissance et d’innocence, dans une démonstration de l’urgence à penser ensemble à tous âges dans des temps incertains.

Écoutez-voir ! poursuit sous un autre angle cette élucidation de notre course individuelle et collective dans la vie, avec la même intensité bienveillante, et la même vigilance contre les a priori, peut-être avec moins de notations personnelles mais plus en profondeur ; agir ensemble ne nous est pas naturel, ce sera notre seule voie de salut. 

Le “Parent”, que nous sommes également tous à certains moments de responsabilité et de raison logique, en réaction à certains sentiments, dans le but honorable de servir à quelque chose, est aussi bien l’élu, le patron, l’intellectuel, l’artiste. A défaut d’agir ensemble et pour avoir laissé le goût de la compétition nous aveugler, nous avons le plus souvent échoué à préserver l’essentiel c’est à dire la liberté de ceux sur lesquels s’exerce notre autorité ou notre influence.

2è bonne feuille « La fin des privilèges »

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :